Warning: Declaration of mysiteDescriptionWalker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /homepages/13/d387776991/htdocs/wp-content/themes/awake_36/lib/classes/menu-walker.php on line 45

Warning: Declaration of mysiteResponsiveMenuWalker::start_lvl(&$output, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_lvl(&$output, $depth = 0, $args = Array) in /homepages/13/d387776991/htdocs/wp-content/themes/awake_36/lib/classes/menu-walker.php on line 87

Warning: Declaration of mysiteResponsiveMenuWalker::end_lvl(&$output, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::end_lvl(&$output, $depth = 0, $args = Array) in /homepages/13/d387776991/htdocs/wp-content/themes/awake_36/lib/classes/menu-walker.php on line 87

Warning: Declaration of mysiteResponsiveMenuWalker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /homepages/13/d387776991/htdocs/wp-content/themes/awake_36/lib/classes/menu-walker.php on line 87

Warning: Declaration of mysiteResponsiveMenuWalker::end_el(&$output, $item, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::end_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array) in /homepages/13/d387776991/htdocs/wp-content/themes/awake_36/lib/classes/menu-walker.php on line 87
Conclusions de l'évaluation étendue du gaz réfrigérant HFO-1234yf faite par la SAE
car-engineer english version car-engineer version française

Conclusions de l’évaluation étendue du gaz réfrigérant HFO-1234yf faite par la SAE

0

Honeywell a annoncé que la SAE International, principale association d’ingénierie automobile au monde, a conclu que le nouveau fluide réfrigérant d’Honeywell, le HFO-1234yf, est sans danger pour une utilisation dans les automobiles après avoir terminé une évaluation élargie et approfondie.

Le projet de recherche coopérative monté par la SAE (appelé CRP pour Cooperative Research Program) a également dit que les 11 constructeurs automobiles mondiaux qui ont participé au projet « ont indiqué être d’accord avec ces conclusions » et a désigné « irréaliste » les essais effectués par Daimler à la fin de l’année dernière qui ont soulevés des questions au sujet de l’inflammabilité du réfrigérant.

« Après de nombreux essais et analyses, le CRP a conclu que le test de libération de réfrigérant effectué par Daimler n’était pas réaliste »,  a dit le CRP SAE dans son résumé final. « Leur test a créé des conditions extrêmes qui ont favorisé l’allumage tout en ignorant de nombreuses circonstances atténuantes qui pourraient être présentes lors d’une collision dans le monde réel. »

« Les conclusions de la dernière évaluation de SAE, combinées à des années d’essais aux États-Unis, en Europe et ailleurs, ne laissent aucuns doutes quant à la sécurité d’utilisation du HFO-1234yf pour les applications automobiles », a déclaré Ken Gayer, vice-président et directeur général de Honeywell Fluorine Products. « Le fait que les 11 constructeurs automobiles mondiaux participant au projet soient d’accord avec les conclusions du CRP est une preuve supplémentaire que ce produit peut être utilisé en toute sécurité. »

Emissions de gaz à effet de serre dus au HFO1234yf
Le dernier CRP inclut des fabricants automobiles européens, nord-américains, et asiatiques, dont Chrysler/Fiat, Ford, General Motors, Honda, Hyundai, Jaguar Land Rover, Mazda, PSA, Renault et Toyota. Le HFO-1234yf, en remplacement du HFC-134a, est déjà utilisé par l’industrie automobile. Il est en cours d’adoption par les constructeurs automobiles en partie pour répondre à la directive Européenne sur les climatisations mobiles, qui vise à réduire les émissions de GES des systèmes de climatisation dans les voitures particulières et les véhicules utilitaires légers. La directive exige que les réfrigérants dans tous les nouveaux véhicules vendus en Europe après le 1er janvier 2013, aient un potentiel de réchauffement global (GWP pour Global Warming Potential) inférieur à 150 et que toutes les voitures vendues après 2017 répondent à l’exigence d’un GWP inférieur.

Le HFO-1234yf a un GWP de 4 et réduit l’impact du réchauffement global de 99,7 % par rapport à HFC-134a. Selon les données de tiers, l’adoption du HFO-1234yf dans les voitures d’aujourd’hui serait équivalente à la suppression de plus de 4 millions de voitures des routes européennes en termes de gaz à effet de serre. HFO-1234yf a fait l’objet de tests complets menés par un CRP en 2007-2009. Ce CRP, qui a été parrainé par 15 constructeurs automobiles mondiaux, des grands fournisseurs et 18 instituts de recherche internationaux, a conclu que le HFO-1234yf est sûr pour une utilisation dans les applications automobiles.

La SAE a conclu qu’il y avait 20 000 fois plus de chances pour une personne de mourir dans un accident d’avion que d’être exposé à un incendie provoqué par une fuite et une inflammation du HFO-1234yf. Il a également été dit, à titre d’exemple, qu’il y avait 100 000 fois plus de chances qu’un accident se produise en raison d’une défaillance des freins.

Le CRP a expliqué qu’il a utilisé des méthodes d’ingénierie universellement reconnues tout au long de son évaluation, y compris l‘analyse de données réelles d’accidents de véhicules, de simulations HIL sur véhicule, de simulations en laboratoire, d’essais sur banc système, et de plus de 100 fuites différentes de réfrigérant dans le compartiment moteur. Le CRP a utilisé également des analyses par arbre de défaillance, qui ont été recommandées et utilisées par de nombreux organismes publics et privés, y compris l’Environmental Protection Agency des États-Unis, le Département américain de l’Énergie, la Commission électrotechnique internationale, ainsi que le centre commun de recherche de l’Union européenne.

Pour information, dans de rares cas, le HFO-1234yf présente un inflammabilité moyenne, à des niveaux inférieurs à ceux des matériaux hautement inflammables déjà présents sous le capot d’une automobile, dont l’huile moteur, le liquide de transmission, le liquide antigel, le liquide de frein, et le lubrifiant du compresseur – pour ne pas mentionner le carburant.

Source : Honeywell
L’avis de Romain :

Il semble qu’Honeywell ait beaucoup investi afin de prouver la sécurité de sa solution technique, malgré les recommandations faites par Daimler. Je me demande comment sont désormais les relations entre Daimler et Honeywell. Pensez-vous qu’ils seront toujours en mesure de travailler ensemble en dépit de ce désaccord ?

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.