car-engineer english version car-engineer version française

Le moteur MIVEC (Mitsubishi Innovative Valve timing Electronic Control)

2

Mitsubishi Motors a depuis longtemps mis l’accent sur les technologies permettant de contrôler la loi de levée et le timing des soupapes dans le but d’optimiser le compromis puissance élevée, faible consommation de carburant et émissions de polluants contenues. Le moteur MIVEC a d’abord été utilisé en 1992 dans la Mitsubishi Mirage, et n’a eu de cesse d’évoluer depuis. Dans l’Outlander lancé en 2005 et la Galant Fortis lancé en 2007, Mitsubishi a adopté un mécanisme qui contrôle en permanence le timing des soupapes d’admission et d’échappement.

Le système MIVEC à déphaseur d’arbre à cames continûment variable 

Le modèle de série du moteur MIVEC 4B1 installé dans l’Outlander et la Galant Fortis utilise le système MIVEC de déphasage continu des arbres à cames d’admission et d’échappement. Ce système fait varier continument le phasage en fonction des conditions moteur (régime et charge notamment) et de façon indépendante entre l’admission et l’échappement.

N.B: MIVEC (Mitsubishi Innovative Valve timing Système de contrôle électronique) est la dénomination générale pour tous les moteurs équipés du mécanisme de déphasage continu des arbres à cames développé par Mitsubishi Motors.

Mécanisme de déphasage continu des arbres à cames

Diagramme du contrôle de déphasage des arbres à cames

En outre, Mitsubishi a intégré les nouvelles technologies suivantes dans la série moteur 4B1 MIVEC afin d’améliorer encore les performances :

Réduction de la masse

Mitsubishi a développé les technologies de réduction de poids suivantes afin de réduire le poids à vide du moteur 4B12 de 16 kg par rapport à l’ancien moteur (4G69) :

  • Bloc moteur en aluminium moulé
  • Adoption des composants en plastique pour le cache-culbuteur, le collecteur d’admission, etc…
  • Arbres à cames à attaque directe (utilisation de poussoirs au lieu de culbuteurs)
  • Courroie d’entrainement des auxiliaires optimisée (réduction de l’encombrement du système d’entrainement de la courroie)
  • Ajustement de l’arbre d’équilibrage et de la pompe à huile

La réduction du poids du moteur conduit naturellement à des performances d’accélération accrue et à des économies de carburant.

Réduction des pertes par frottement

Réduire les frottements est un moyen efficace d’améliorer le rendement et l’économie de carburant. Avec la série de moteurs 4B1, les ingénieurs de Mitsubishi ont adopté les points suivants pour réduire la friction :

  • Les frictions du système de distribution sont réduites en diminuant la charge du ressort de soupape et en implémentant un système de rodage élastique des tiges de soupape.
  • Une huile 0W-20 à faible viscosité est adoptée. En particulier, elle réduit le frottement lorsque le moteur chauffe ce qui contribue à réduire le surplus de consommation de carburant durant cette phase.

Nouveau design du système d’échappement

Afin de réduire les émissions de polluants, Mitsubishi a adopté un nouveau design pour le système d’échappement. Ce design permet une réduction de la distance entre le collecteur d’échappement et le catalyseur, ce qui accélère l’activation du catalyseur grâce à la plus haute température des gaz d’échappement. Une activation plus rapide du catalyseur entraînera un meilleur post-traitement des polluants sur cycle d’homologation notamment.

Phasage et levée variable des soupapes d’admission du système MIVEC (Admission)

Le moteur 6G75 (V6 de 3,8 litres) installé dans le Pajero utilise un mécanisme permettant de faire varier la levée des soupapes d’admission en plus du phasage précédemment présenté. Ce système propose deux lois de levées différentes en fonction du régime comme le montre ce schéma :

Schéma du système MIVEC

Mécanisme de changement de levée (MIVEC 6G75)

Pour conclure, grâce à ces innovations, le moteur Mitsubishi MIVEC réussi à respecter les normes 2010 d’émissions de polluants tout en améliorant ses performances et en réduisant sa consommation de carburant.

Source: Mitsubishi Motors
L’avis de Romain Nicolas :

Ce moteur combine plusieurs innovations, en particulier au niveau du système de distribution, qui permettent un meilleur compromis entre les performances et les émissions du moteur. Il s’agit d’une solution complexe en termes de développement, mais elle demeure moins coûteuse que l’hybridation de la chaine de traction et moins intrusive dans l’intégration du véhicule. Pour moi, le phasage et la levée variable sont les meilleurs moyens pour augmenter les performances, réduire les émissions et la consommation de carburant à un prix raisonnable, selon le segment du véhicule, bien sûr. La question est, selon moi, quel système de distribution est le plus efficace: Celui-ci, le système Fiat Multi-air ou encore le système sans arbre à cames (Camless) actuellement développé par Valéo? Nous sommes aussi en mesure de nous demander jusqu’à quel point ce type de technologie est préférable à l’hybridation? Et enfin, y a-t-il le même potentiel pour les moteurs diesel?

2 Comments

  1. Talba Mohamed
    Talba Mohamed01-17-2018

    J’ai une Mitsubshi Outlander Sport 2014 avec system MIVEC et j’ai in soucis, parfois quand j’aappuis legerement sur la pedale j’attend le bruits de grincement des soupapes et si j’accelere sur la pedalle le bruit disparait.
    Est ce que c’est in problem grave du moteur ou bien du systeme MIVEC qui ne controle pas le debit air carburant

  2. PLANCHE
    PLANCHE03-03-2018

    Bonjour,

    Pouvez-vous me confirmer que le SUV Outlander Phev 2018 équipé du moteur 2,0 L MIVEC I4 est compatibles avec les carburants type E50/E85

    Merci d’avance,
    Cordialement,
    Gilles

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.