Warning: Declaration of mysiteDescriptionWalker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /homepages/13/d387776991/htdocs/wp-content/themes/awake_36/lib/classes/menu-walker.php on line 45

Warning: Declaration of mysiteResponsiveMenuWalker::start_lvl(&$output, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_lvl(&$output, $depth = 0, $args = Array) in /homepages/13/d387776991/htdocs/wp-content/themes/awake_36/lib/classes/menu-walker.php on line 87

Warning: Declaration of mysiteResponsiveMenuWalker::end_lvl(&$output, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::end_lvl(&$output, $depth = 0, $args = Array) in /homepages/13/d387776991/htdocs/wp-content/themes/awake_36/lib/classes/menu-walker.php on line 87

Warning: Declaration of mysiteResponsiveMenuWalker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /homepages/13/d387776991/htdocs/wp-content/themes/awake_36/lib/classes/menu-walker.php on line 87

Warning: Declaration of mysiteResponsiveMenuWalker::end_el(&$output, $item, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::end_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array) in /homepages/13/d387776991/htdocs/wp-content/themes/awake_36/lib/classes/menu-walker.php on line 87
Système de freinage "Multi Collision"
car-engineer english version car-engineer version française

Système de freinage « Multi Collision »

2

Le système de freinage « Multi Collision » est une technologie qui active les freins pour éviter ou atténuer un impact lorsqu’un véhicule a été impliqué dans une première collision. Si l’airbag est déclenché en réponse à une première collision, les informations sont envoyées au système de stabilité électronique qui va alors freiner le véhicule. Si le système de freinage est suffisamment intacte pour freiner efficacement et en toute sécurité, alors le véhicule est automatiquement freiné avec une décélération de 6 m/s² jusqu’à 10 km/h. Ceci permet d’éviter des collisions secondaires, contre un autre véhicule ou un objet en bordure de route, par exemple. Lors du freinage, les feux de détresse et les feux stop sont allumés et les feux de détresse restent activés même après le freinage.

Dans le cas d’une collision grave, le conducteur n’est généralement pas en mesure de contrôler le véhicule, le système de freinage « Multi Collision » agit donc de manière autonome pour réduire la vitesse en toute sécurité. Néanmoins, si le conducteur détecte que le freinage après l’impact initial est lui-même dangereux (par exemple, en augmentant le risque d’être percuté par un autre véhicule), le système peut être désactivé en appuyant sur la pédale d’accélérateur.

Freinage Multi Collision

Quel est l’avantage pour la sécurité routière?

On estime que près d’un quart des accidents impliquent des collisions multiples. Les collisions secondaires peuvent être particulièrement dommageables puisque la plupart des systèmes de protection, comme les airbags et les prétensionneurs, ont déjà été déployés dans la collision primaire et sont incapables d’offrir un avantage supplémentaire. En outre, la structure du véhicule peut être compromise par l’impact initial et est donc moins en mesure d’absorber l’énergie des collisions secondaires. Le système de freinage « Multi Collision » réduit la probabilité de ces effets secondaires, et rend ceux qui se produisent moins sévères. On estime que, si toutes les voitures étaient équipées d’un système de freinage « Multi Collision », environ 8% des décès et 4% des blessures graves pourraient être évités chaque année.

Comment le système a-t-il été évalué?

Les bancs HiL (Hardware in the Loop) et SIL (Software in the Loop) ont beaucoup été utilisés pour développer et tester le système de freinage « Multi Collision ». Les essais sur piste se font quant à eux en simulant électroniquement un déploiement de l’airbag et en vérifiant que les conditions requises sont remplies, à la fois dans des conditions d’adhérence élevées et faibles. De plus, des pilotes d’essai parcourent près d’un million de kilomètres pour s’assurer qu’il n’y a pas de fausses activations du système de freinage. Le système a également été testé de manière indépendante par un laboratoire Euro NCAP.

Quelles sont les limites?

Si le système de freinage est sérieusement endommagé par l’impact initial, le freinage « Multi Collision » ne sera pas activé puisque le freinage ne peut être garanti. De plus, les systèmes de freinage sont conçus de manière à ce qu’une paire de freins en diagonale (avant gauche et arrière droit par exemple) puisse fournir un freinage sûr indépendamment de l’état de l’autre paire de frein, il est donc probable que le système soit en mesure de fonctionner, même s’il y a des dommages considérables.

Il est également utile de noter que sur les surfaces à faible adhérence, la décélération de 6 m/s² ne peut être atteinte et le plein bénéfice du freinage « Multi Collision » ne peut pas être obtenu.

 

Source : EuroNCAP
L’opinion de Charlie :

Ce nouveau système de sécurité de freinage a été reconnu par Euro NCAP Advanced qui récompense les technologies qui démontrent un avantage pour la sécurité des utilisateurs de la route. Le freinage « Multi Collision » est un équipement standard dans toutes les nouvelles Volkswagen Golf et Seat Leon. Enfin, le freinage « Multi Collision » peut être défini comme un équipement technologique de sécurité active et passive. Seriez-vous intéressé par l’installation d’un tel équipement dans votre véhicule?

2 Comments

  1. Antoine
    Antoine08-06-2013

    Tel qu’il est présenté, le système ne fait que freiner bêtement. Très utile quand l’airbag s’est déclenché et que le conducteur n’est pas en état de freiner. Mais ne faudrait-il pas raccorder à ce système un capteur de mouvement à l’arrière, pour que le véhicule puisse gérer la décélération en prenant en compte la vitesse du véhicule arrivant derrière ?
    La solution proposée, le freinage, me paraît trop simple pour être efficace. Quitte à rendre le véhicule actif concernant la sécurité, autant le faire jusqu’au bout : analyse de la trajectoire du véhicule et de ceux environnants, amorcer le freinage et le changement de trajectoire avant même le premier impact. Pour cela, introduire une commande qui calculerait le temps restant avant un impact, et rendrait le véhicule autonome si le temps calculé serait inférieur au temps de réaction estimé du conducteur.

    • Romain Nicolas
      Romain Nicolas08-08-2013

      Bonjour,

      Je suis d’accord et je pense que Mercedes propose des technologies similaires à ce que tu dis dans ta dernière phrase. Par contre ce type d’avancées n’est utile que si l’ensemble des véhicules en disposent. Cela passe donc par une législation comme pour l’ESP ou le freinage d’urgence

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.