février 25

La Yamaha MOTIV.e équipée d’une chaîne de traction électrique Zytek

La Yamaha MOTIV.e équipée d’une chaîne de traction électrique Zytek

Le nouveau concept de véhicule urbain MOTIV.e de Yamaha, présenté au salon de Tokyo, est propulsé par une chaîne de traction électrique Zytek qui emploie de nouvelles approches de conception afin de minimiser le coût, le poids et la taille du groupe motopropulseur tout en maximisant les performances et l’autonomie. En fournissant un certain nombre de composants haute tension de base en tant que système optimisé, Zytek permet également de minimiser le temps nécessaire pour le développement du véhicule.

MOTIV.e vient du partenariat entre Yamaha et Gordon Murray Design et utilise la technologie de fabrication iStream ® de Murray afin de rendre ce véhicule électrique à un prix abordable. Le directeur Zytek Ventes et Marketing, Steve Tremble dit qu’il faut aborder une nouvelle approche de la chaîne de traction pour atteindre cet objectif.

“Yamaha voulait un véhicule qui reflète la réputation de l’entreprise pour les moteurs qu’elle met en circulation”, ajoute-il. “L’interprétation de cette volonté dans un véhicule électrique a entraîné l’excellence dans la performance et la maniabilité, ainsi que dans la réduction de poids et l’efficacité, en s’appuyant sur le potentiel d’iStream pour fournir une voiture facile à conduire avec une autonomie maximisée.”[image_frame style=”framed_shadow” align=”center” alt=”La Yamaha MOTIV.e” title=”Le véhicule électrique Urbain Yamaha: la MOTIV.e” height=”400″ width=”600″]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/02/Yamaha’s-new-MOTIV.e.jpg[/image_frame]

Zytek fournit le moteur électrique, couplé à une boîte de vitesses  à un rapport de réduction provenant de Vocis, et le module de commande électronique du véhicule (EVCM pour Electronic Vehicle Control Module) qui assure l’interface entre le groupe motopropulseur et le reste du véhicule. L’électronique de puissance à faible coût est fabriquée en grandes quantités par le partenaire technique de Zytek, Continental. Pour aider à atteindre les objectifs de poids et d’efficacité de la MOTIV.e, le moteur électrique de 25 kW peut opérer jusqu’à 15 000 tours par minute, une valeur beaucoup plus élevée que d’autres machines comparables. Cette augmentation substantielle de la vitesse de rotation permet au moteur électrique d’être plus petit, plus léger et moins cher que les appareils de la génération précédente.

Le moteur pèse 13 kg, la boîte de vitesses 11 kg“, explique le responsable du programme développement de Zytek, Neil Cheeseman.

Cheeseman croit que l’électronique de puissance du système Zytek fait office de référence en termes de poids et d’installation. L’onduleur, par exemple, pèse 7,5 kg. “En faisant tous les composants eux-mêmes, les ingénieurs de Continental ont éliminé la plupart des compromis qui découlent de l’utilisation de composants achetés” dit-il. “Leur investissement substantiel dans l’électronique de puissance a abouti à une solution évolutive, une gamme de produit qui a déjà fait ses preuves sur plusieurs véhicules, des petits véhicules urbains aux véhicules utilitaires hybrides.”[image_frame style=”framed_shadow” align=”center” alt=”Chaîne de traction 25 kW Zytek avec transmission à un rapport de réduction Vocis” title=”Chaîne de traction Zytek” height=”360″ width=”600″]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/02/Zytek’s-lightweight-25kW-powertrain-drives-the-Yamaha-MOTIV.e-through-a-Vocis-single-ratio-transmission.jpg[/image_frame]

L’EVCM est basé sur une plate-forme électronique qui est utilisée à la fois comme un outil de développement et une unité de production se conformant à toutes les normes pertinentes de l’automobile. Zytek dit que contrairement à d’autres systèmes à double usage qui sont appropriés pour la production, leur unité est compétitive par rapport aux autres technologies de plate-forme électronique sur mesure. Il est également envisagé d’intégrer la gestion thermique dans ses algorithmes de contrôle.

“Il s’agit d’une nouvelle génération d’EVCM qui intègre la structure couple, le contrôle de la température et la gestion de la tension batterie pour permettre une meilleure prise de décision”, explique Cheeseman. “Il optimise la demande de couple du conducteur en fonction d’un large éventail de paramètres, dont l’état de charge et la température de la batterie et l’adhérence disponible au niveau des pneus. En intégrant ces décisions, nous pouvons améliorer à la fois l’expérience de conduite et l’autonomie tout en réduisant la taille, le poids et le coût de l’électronique de puissance et de la batterie.”

Caractéristiques de la Yamaha MOTIV.e

[image_frame style=”framed_shadow” align=”center” alt=”Yamaha MOTIV.e – spécifications techniques” title=”Véhicule électrique urbain Yamaha MOTIV.e – caractéristiques” height=”424″ width=”600″]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/02/Yamaha-MOTIV.e-technical-specification.jpg[/image_frame]

Source : Zytek

[titled_box title=”L’avis de Romain :”]

Ce type de véhicule pourrait être utilisé par les sociétés de location de véhicules urbains comme AutoLib à Paris. Pensez-vous que Yamaha pourrait répondre à un appel d’offre de ce type de sociétés de location avec la MOTIV.e ? Ou est-ce que ce véhicule sera vendu au client final directement ?[/titled_box]

Loved this? Spread the word


About the Author

Romain Nicolas

Related posts

Concept Vision Michelin : Le pneumatique du futur

​Read More

La technologie de désactivation des cylindres moteur d’Eaton

​Read More

Hyundai Motor va adopter le réfrigérant R1234yf dans tous ses modèles

​Read More

Une batterie pour une autonomie de véhicule électrique de 1000 km

​Read More
Leave a Repl​​​​​y

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!