novembre 27

Le CEA et Symbio FCell coopèrent sur une nouvelle pile à combustible à hydrogène

Le CEA et Symbio FCell coopèrent sur une nouvelle pile à combustible à hydrogène

Le CEA-Liten en collaboration avec Symbio FCell, le spécialiste français des systèmes de piles à hydrogène pour la mobilité durable, ont développé une nouvelle génération de plaques bipolaires, élément indispensable au fonctionnement des piles à combustible. Elles sont destinées aux applications de la mobilité et des transports, en adéquation avec les besoins d’une industrialisation des piles à hydrogène. Cette nouvelle génération de plaques bipolaires, place le CEA-Liten et SymbioFCell au meilleur niveau mondial pour les performances des piles PEMFC (Proton Exchange Membrane Fuel Cell).[image_frame style=”framed_shadow” align=”center” alt=”Illustration d’une PEMFC du CEA” title=”Illustration d’une PEMFC du CEA” height=”300″ width=”600″]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2013/11/PEMFC-CEA-illustration.jpg[/image_frame]
Bénéficiant de l’expertise de plus de 15 ans en recherche et développement du CEA-Liten dans ces technologies de piles à combustible échangeuses de protons (PEMFC), le programme de la nouvelle génération de plaque bipolaire démarré en 2010 a atteint l’ensemble de ses objectifs : augmentation des performances intrinsèques, réduction de près de moitié du volume des systèmes complets de piles à combustible, réduction des quantités de métaux rares utilisés et simplification de l’assemblage pour une production industrielle de série.

Cette nouvelle génération offre une performance de 2,9 kW par litre, et se place au niveau des meilleures technologies disponibles dans le domaine.

[image_frame style=”framed_shadow” align=”right” alt=”Nouvelle technologie PEMFC” title=”Nouvelle technologie PEMFC”]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2013/11/New-PEMFC-technology.jpg[/image_frame]Les plaques bipolaires ont pour fonction la circulation des gaz, de l’eau et du collectage du courant au sein des piles à hydrogène. Le design de ces plaques a toujours représenté un élément critique de la performance de la pile, mais aussi du système. Couplé à une optimisation des matériaux pour électrodes, il en résulte une compacité doublée à performance égale tout en réduisant le nombre de composants d’une pile. L’assemblage est également facilité, ce qui permet d’atteindre une réduction de coûts supérieure à 50% en production de série.

Les améliorations ainsi obtenues rendent possible le développement à l’échelle industrielle de piles à hydrogène plus performantes intégrables dans tous les types de véhicules, à des coûts compétitifs avec les véhicules diesels actuellement sur le marché.

Source : CEA

[titled_box title=”L’avis de Romain :”]

Les PEMFC sont les types de pile à combustible avec le plus de chance d’entrer en production de masse dans les années à venir en raison de sa température de fonctionnement relativement basse. Quand pensez-vous que nous aurons des piles à combustible PEM dans nos voitures ? Qu’en est-il de la production d’hydrogène pour l’utiliser comme carburant pour ces piles à combustible ? Comment l’infrastructure va évoluer avec l’arrivée de cette technologie ?[/titled_box]

Loved this? Spread the word


About the Author

Romain Nicolas

Related posts

Concept Vision Michelin : Le pneumatique du futur

​Read More

La technologie de désactivation des cylindres moteur d’Eaton

​Read More

Hyundai Motor va adopter le réfrigérant R1234yf dans tous ses modèles

​Read More

Une batterie pour une autonomie de véhicule électrique de 1000 km

​Read More
Leave a Repl​​​​​y

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!