août 28

La Renault Sport R.S. 01

La Renault Sport R.S. 01

La Renault Sport R.S. 01 exprime de façon radicale l’ADN sportif de la Marque. La fiche technique concentre le meilleur de l’expertise Renault Sport avec une coque carbone pour un poids inférieur à 1100 kg emmené par un moteur de plus de 500 ch. De quoi propulser Renault Sport R.S. 01 à plus de 300km/h. La nouvelle voiture de course de Renault Sport sera dès 2015 l’une des stars des World Series by Renault dans un tout nouveau championnat Renault Sport Trophy qui se positionnera comme l’antichambre des championnats de GT et d’endurance professionnels.

[youtube url=”http://youtu.be/OEMMe6UnUsw” fs=”1″ rel=”0″ showinfo=”0″]

Design et aérodynamique de la Renault Sport R.S. 01

Comme toutes les Renault dessinées sous la direction de Laurens van den Acker, Renault Sport R.S. 01 met en valeur un losange proéminent, véritable clé de voûte de la face avant. La largeur de 2000 mm – pour une hauteur de 1116 mm – est renforcée par la signature des projecteurs diurnes à LED, qui courent le long des écopes de refroidissement des freins. [image_frame align=”center” alt=”Renault Sport R.S. 01″ title=”La largeur de 2000 mm – pour une hauteur de 1116 mm – est renforcée par la signature des projecteurs diurnes à LED”]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/08/Renault-Sport-R.S.-01.jpg[/image_frame]

Au centre de la calandre, l’air est « avalé » puis canalisé par l’étrave du châssis vers les deux radiateurs d’eau. Ce flux s’échappe ensuite par les extracteurs placés sur le capot. La dépression ainsi créée contribue à augmenter l’appui sur l’avant du véhicule. L’imposante lame, qui alimente le ‘splitter’ inférieur et le fond plat étagé complètent le dispositif aérodynamique à l’avant. Les deux ailettes situées sur le côté du bouclier génèrent des vortex, qui limitent les turbulences des roues en rotation.

Au-delà de l’aileron réglable, le diffuseur arrière « plaque » Renault Sport R.S. 01 à la piste en évacuant le flux d’air passant sous le fond plat. Ce dispositif permet de ne pas générer de traînée et il ne pénalise donc pas la vitesse de pointe.
Le diffuseur est surmonté par une double sortie d’échappement et par des feux à LED, qui complètent une signature lumineuse originale qui s’étire sur la quasi-totalité de la largeur de Renault Sport R.S. 01.[image_frame align=”center” alt=”Renault Sport R.S. 01″ title=”Le diffuseur arrière « plaque » Renault Sport R.S. 01 à la piste en évacuant le flux d’air passant sous le fond plat”]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/08/Renault-Sport-R.S.-01-rear.jpg[/image_frame]

Le soin apporté à l’aérodynamique permet à Renault Sport R.S. 01 de viser les performances des voitures de la catégorie GT3 et en se rapprochant des DTM. Les valeurs de SCz (coefficient de portance) et SCx (coefficient de trainée) sont similaires à celles d’une Formula Renault 3.5. À une vitesse de pointe de 300 km/h, l’appui de 1,7 tonne est équivalent à celui d’une Formula Renault 3.5.

Caractéristiques techniques de la R.S. 01

Les caractéristiques techniques de la Renault Sport R.S. 01 sont à la hauteur de son design. La coque carbone permet d’afficher un poids de 1100 kg. Placé en position centrale arrière, le moteur Nismo V6 3.8L bi-turbo de plus de 500 ch. est accouplé à une boîte de vitesses séquentielle Sadev à sept rapports. Avec des freins carbone et des pneus Michelin spécifiques, Renault Sport R.S. 01 concentre toute l’expertise technique de Renault Sport Technologies.

Le moteur Nismo V6

Semi-porteur, le moteur est fixé à la coque carbone côté distribution, tandis que les points supérieurs sont reliés à l’arceau-cage. Préparé par Nismo, le V6 3.8L bi-turbo provient de la Nissan GT-R. Par rapport à la série, la principale modification concerne le montage d’un carter sec, destiné à éviter les déjaugeages dans les longs appuis. Le boîtier électronique Pectel dispose d’une fonction gérant l’anti-patinage.
La pression de turbo est adaptée pour délivrer une puissance supérieure à 500 ch., et un couple maximal de plus de 600 N.m. Des performances qui positionnent Renault Sport R.S. 01 entre une GT3 et une DTM. 

La boîte de vitesses séquentielle à 7 rapports

Le moteur Nismo est accouplé à une boîte de vitesses longitudinale à sept rapports, fournie par Sadev. Toujours dans une logique de contrôle budgétaire, le même jeu de ratios sera utilisé pour tous les circuits. Il sera en revanche possible d’ajuster simplement la pré-charge du différentiel autobloquant.
La commande séquentielle, activée par des palettes au volant, est gérée par un actuateur XAP électromagnétique. Développé spécialement par ZF Race Engineering, l’embrayage bénéficiera d’un dispositif anti-calage et d’une durée de vie prolongée.

Suspensions, freinage et pneumatiques de la Renault Sport R.S. 01

L’essentiel du grip étant généré par l’appui aérodynamique, les suspensions sont conçues en conséquence. Comme sur les sport-prototypes, l’architecture reprend une double triangulation classique, avec des poussoirs et des amortisseurs Öhlins. Réglables en compression et détente, les combinés sont positionnés de part et d’autre de la coque à l’avant, et longitudinalement au-dessus de la boîte de vitesses à l’arrière.
Le système de freinage associe des disques carbone PFC Brakes de 380 mm et des étriers six pistons. Renault Sport R.S. 01 est également équipée d’un ABS Bosch Motorsport.
Partenaire de Renault Sport Technologies pour tous ses produits compétition, Michelin développe des pneumatiques de 18 pouces spécifiques. Ils sont montés sur des jantes à fixation par écrou central.

La R.S. 01 participera au championnat Renault Sport Trophy

Cette nouvelle voiture de course évoluera dans le cadre du championnat Renault Sport Trophy créé à sa mesure. Cette série monotype intégrée aux World Series by Renault dès 2015, constituera une nouvelle filière ouverte aux équipages « Pro-Am », et se positionnera comme une véritable passerelle vers les championnats GT, DTM, ELMS et WEC. Entre les compétitions de Clio Cup et les championnats professionnels que sont le WEC, le DTM et le Super GT japonais, le Renault Sport Trophy constituera une passerelle, à la fois destinée aux pilotes de référence et aux gentlemen drivers.[image_frame align=”center” alt=”Renault Sport R.S. 01″ title=”Cette nouvelle voiture de course évoluera dans le cadre du championnat Renault Sport Trophy”]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/08/Renault-Sport-R.S.-01-front.jpg[/image_frame]

La saison 2015 sera ouverte à vingt équipages « pro-am », classifiés selon les règles du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC). A l’occasion des meetings World Series by Renault, les concurrents pourront maximiser leur temps de piste en s’affrontant dans un vrai championnat monotype baptisé Renault Sport Trophy. À ce jour, les temps de roulage sont estimés à plus de 4 heures par voiture et par pilote, réparties sur 3 jours de week-end.
La priorité sera donnée à l’équité technique, à l’éthique sportive et à la maîtrise des coûts. La définition technique de Renault Sport R.S. 01 permet de viser une révision toutes les deux saisons, et participe ainsi à la maîtrise des coûts d’exploitation.

Outre les primes d’arrivée, récompensant les meilleurs pilotes et équipes à chaque manche, Renault Sport Technologies et ses partenaires ont prévu des dotations de fin de saison particulièrement attractives.
Le champion dans la catégorie « Pro » sera pris en charge dans le cadre d’un programme complet de mise à niveau (simulateur, préparation physique, media training…) en vue d’un rookie test avec l’équipe officielle Nismo en Super GT au Japon. Si ce pilote présente les qualités requises, il pourra poursuivre sa carrière dans cette discipline.
Le champion « Am » disposera d’une dotation tout aussi attrayante, sous la forme d’un volant pour disputer les 24 Heures du Mans 2016 sur un prototype LMP2.

Fiche technique de la Renault Sport R.S. 01

[minimal_table]

CHÂSSIS
TypeCoque carbone et arceau-cage acier Dallara
SécuritéCoque, arceau et éléments déformables calculés pour répondre aux normes FIA LMP1 2014, colonne de direction rétractable, siège Sabelt norme FIA 8862/2009
CarrosserieComposites
AérodynamiqueLame et splitter avant, fond plat étagé, diffuseur et aileron arrière
MOTEUR
TypeNismo V6 – 24 soupapes – 3 799 cm3
DispositionLongitudinal central arrière
AlimentationInjection – 2 turbocompresseurs
Puissance Maxi> 500 ch.
Couple Maxi> 600 N.m
Régime Maxi6 800 tr/min
Gestion électroniquePectel SQ6Mavec anti-patinage
Acquisition de donnéesCosworth ICD Pro
TRANSMISSION
TypePropulsion
Boîte de vitessesSadev séquentielle à 7 rapports + marche AR
CommandeXAP semi-automatique avec palettes au volant
DifférentielÀ glissement limité
EmbrayageZF Race Engineering longue durée avec dispositif anti-calage
TRAINS ROULANTS ET SUSPENSIONS
SuspensionsDoubles triangles superposés + poussants
AmortisseursÖhlins réglables 2 voies
FreinsDisques carbone PFC Brakes 380 mm, étriers 6 pistons, système ABS Bosch
DirectionAssistée hydraulique
ROUES
RouesBraid à fixation centrale
PneumatiquesMichelin 30/68 R18 (avant) et 31/71 R18 (arrière)
DIMENSIONS, POIDS ET CAPACITÉS
Longueur4 710 mm
Largeur2 000 mm
Hauteur1 116 mm
Empattement2 744 mm
Voie Avant/Arrière1 675 / 1 624 mm
Réservoir de carburant150 litres
Masse< 1 100 kg

[/minimal_table]

Source : Renault Sport

Loved this? Spread the word


About the Author

Romain Nicolas

Related posts

Concept Vision Michelin : Le pneumatique du futur

​Read More

La technologie de désactivation des cylindres moteur d’Eaton

​Read More

Hyundai Motor va adopter le réfrigérant R1234yf dans tous ses modèles

​Read More

Une batterie pour une autonomie de véhicule électrique de 1000 km

​Read More
Leave a Repl​​​​​y

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!