mai 7

Un nouveau système de détection des piétons infrarouge

Un nouveau système de détection des piétons infrarouge

Des chercheurs de l’Université Carlos III de Madrid (UC3M) ont conçu un nouveau système de détection des piétons pour les voitures qui opère dans des conditions de faible visibilité; le système est constitué de caméras infrarouges qui détectent la chaleur du corps.

Le nouveau système d’aide à la conduite utilise des images capturées par infrarouge avec deux caméras thermiques pour identifier la présence de personnes dans leur champ de vision. L’objectif est d’alerter le conducteur de la présence de piétons dans la trajectoire du véhicule, et même, dans le cas des voitures avec des systèmes automatisés, d’arrêter le véhicule. “Avec le modèle utilisé dans notre étude, des piétons peuvent être détectés jusqu’à 40 mètres, même si cette distance pourrait être augmentée si l’on substituait la lentille avec une qui a une plus grande profondeur de foyer”, a expliqué un de ses concepteurs, Daniel Olmeda, du Laboratoire de Systèmes Intelligents (LSI) à l’UC3M.

L’utilisation de ce type de capteurs fournit au conducteur des informations allant au-delà de ce qu’il pourrait percevoir, quelque chose de particulièrement utile dans des conditions de faible visibilité, tels que la conduite de nuit. “Dans cette situation, les caméras sensibles à la lumière, qui sont déjà incorporées dans certains véhicules, ne peuvent être utilisées dans les régions éclairées par les phares de la voiture. Mais notre système ne nécessite aucun type d’éclairage extérieur,” a affirmé l’ingénieur. Le domaine de l’infrarouge dans lequel elle opère correspond à l’émission de chaleur qui lui permet d’obtenir des images dans des conditions d’obscurité totale.

Le fonctionnement du système est basé sur les nouvelles techniques de reconnaissance de formes d’images. “L’algorithme développé détecte la présence de piétons selon certaines caractéristiques de la silhouette, parce que nous avons confirmé que le contour des objets dans les images infrarouges a des caractéristiques de phase congruentes qui ne varient pas avec la température et le contraste”, a noté le professeur Olmeda, qui concentre sa thèse de doctorat sur cette technologie.

Viabilité économique du système de détection infrarouge

[image_frame align=”right” alt=”Prototype IVVI 2.0″ title=”L’IVVI (Intelligent Vehicle based on Visual Information) est un véhicule de tourisme qui est devenu une plateforme de recherche et d’expérimentation pour l’université et ses étudiants”]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/05/IVVI-2.0-prototype-vehicle.jpg[/image_frame]Ce type de dispositif peut être facilement installé dans un véhicule utilitaire. En fait, des modèles de voiture qui intègrent des caméras sensitives existent déjà et “l’intégration d’un système basé sur l’infrarouge lointain ne serait pas si différent”, selon les chercheurs. Le système a été développé et testé sur l’IVVI 2.0 (Véhicule intelligent basé sur l’information visuelle) à l’UC3M. Plus précisément, les chercheurs utilisent un type de capteur infrarouge, un micro bolomètre non réfrigéré, qui a obtenu les mêmes résultats que d’autres capteurs réfrigérés plus coûteux. “La mise en œuvre généralisée de ce type de capteurs est viable et sa production de masse permettrait de réduire les coûts de production”, a souligné Olmeda.

L’ IVVI 2.0, une voiture qui est devenue une plateforme pour la recherche et l’expérimentation pour les professeurs et étudiants de l’université, intègre également d’autres systèmes de vision artificielle qui lui permettent de détecter les autres véhicules, les lignes de la route, de lire les panneaux de signalisation, d’alerter le conducteur avec un son s’il commence à s’endormir, et d’avertir en cas de situation de danger. Nonobstant, l’interface de ce type de système présente toujours un défi, selon Arturo de la Escalera, professeur à la Direction des Systèmes d’Ingénierie automatisés. “Il est important d’étudier comment obtenir cette information pour le conducteur,” parce que nous devons éviter les distractions qu’une alarme ou un écran pourraient présenter pour le conducteur. “Nous travaillons à lier les perceptions externes avec les perceptions internes du conducteur afin que le système sache si le conducteur n’a pas déjà vu quelque chose”, a-t-il conclu.

Source : UC3M

[titled_box title=”L’avis de Romain :”]

Je pensais que ce genre de système était déjà embarqué dans la BMW série 7, mais ce n’est peut-être pas une caméra infrarouge qui est montée sur la voiture Allemande. Je pense que la conduite automatisée arrivera sur le marché à peu près en même temps que ce système de détection infrarouge et qu’il ne soit pas nécessaire pour une voiture entièrement automatisée d’utiliser ce type de caméra. Pensez-vous que nous pouvons nous passer de caméras infrarouges pour avoir une voiture autonome sûre ?[/titled_box]

Loved this? Spread the word


About the Author

Romain Nicolas

Related posts

Concept Vision Michelin : Le pneumatique du futur

​Read More

La technologie de désactivation des cylindres moteur d’Eaton

​Read More

Hyundai Motor va adopter le réfrigérant R1234yf dans tous ses modèles

​Read More

Une batterie pour une autonomie de véhicule électrique de 1000 km

​Read More
Leave a Repl​​​​​y

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!