mai 7

Un piège à NOx combiné à un filtre à particule développé par BASF

Un piège à NOx combiné à un filtre à particule développé par BASF

BASF présentera son système de contrôle des émissions LNT + CS4F™ pour moteurs diesel au Symposium International de l’Automobile de Vienne, qui se tiendra du 8 au 9 mai 2014, à Vienne, en Autriche. Le nouveau système combine les caractéristiques d’un piège à NOx (LNT pour Lean NOx Trap) et d’un filtre à particules catalytique multifonctionnel (CS4F).

Le LNT + CS4F permet de filtrer les particules, ainsi que le CO (monoxyde de carbone), les HC (hydrocarbures) et les NOx (oxydes d’azote) des gaz d’échappement des moteurs diesel, en aidant les constructeurs à répondre aux nouveaux règlements sur les émissions, dont Euro 6c.[image_frame align=”right” alt=”Phénomène d’adsorption du Piège à NOx” title=”Les LNT doivent avoir une cinétique d’adsorption rapide et une grande capacité d’adsorption pour répondre à la norme Euro 6c”]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/05/LNT-adsorption.gif[/image_frame]

Pour respecter les limites d’émission de NOx d’Euro 6c, le piège à NOx doit avoir une cinétique d’adsorption rapide des NOx et une grande capacité d’adsorption par rapport aux technologies de LNT développées pour les applications Euro 6a. Un filtre à particules à catalyse multifonction (CS4F) est également nécessaire pour éliminer les particules et convertir les émissions secondaires telles que l’ammoniac (NH3), le sulfure d’hydrogène (H2S), le CO et les HC résultant de la régénération du filtre à particules et du LNT.[image_frame align=”right” alt=”Régénération du LNT” title=”Du diazote (N2) est créé par la régénération du LNT”]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/05/regeneration.gif[/image_frame]

Le système LNT + CS4F sera introduit dans une présentation dirigée par le Dr Klaus Harth, vice-président la recherche sur la catalyse environnementale chez BASF, qui aura lieu à 14h45 le 9 mai au Centre des congrès de Hofburg à Vienne.

“La combinaison de nouveaux matériaux développés pour le stockage des NOx avec des particules de métaux précieux a conduit à cette technologie améliorée de LNT qui permet de respecter la législation Euro 6c”, a déclaré le Dr Harth. “En outre, le développement d’un filtre à particules à catalyse multifonction (CS4F) a été nécessaire pour améliorer encore la performance de réduction des émissions pour les applications de voiture de tourisme diesel.”

Par rapport à un système LNT + FAP (Filtre A Particules) + UF-SCR (Under floor – Selective Catalytic Reduction, système SCR placé sous le plancher du véhicule) déjà sur le marché, le système LNT + CS4F élimine un composant catalytique, ce qui entraîne une masse inférieure du système, plus d’espace et moins de complexité. Toutefois, un filtre à particules à haute porosité est nécessaire pour intégrer toutes ces fonctions, et les composants doivent être soigneusement conçus afin qu’ils répondent également à la limite du nombre de particules. En outre, la contre-pression des gaz d’échappement ne doit pas augmenter lors du passage d’un système LNT+FAP+SCR à un système LNT+CS4F.

“L’application finale de ces systèmes catalytiques LNT+CS4F ne peut être réalisée qu’en travaillant ensemble tout au long de la chaîne d’approvisionnement : des fournisseurs de substrats et de filtres aux constructeurs”, a déclaré Xavier Susterac, vice-président du département Catalyseurs pour émissions mobiles, BASF Europe. “BASF va poursuivre ses efforts de développement pour augmenter la robustesse et la durabilité des technologies de catalyseur et soutenir la réalisation de solutions de contrôle des émissions rentables.”

La législation Euro 6a sera mise en œuvre en 2014. Cette loi exige une diminution significative des émissions de NOx à moins de 80 mg/km sur un cycle New European Driving Cycle (NEDC). Avec la mise en œuvre de la norme Euro 6c en 2017, des exigences encore plus strictes entreront en jeu. Ces exigences seront également appliquées sur des situations réelles de conduite, et seront évaluées en utilisant un PEMS (Portable Emission Measurement System pour systèmes de mesure portables des émissions). Ces nouvelles conditions conduiront à de nouveaux défis pour les systèmes de post-traitement.

Source : BASF

[titled_box title=” L’avis de Romain :”]

Ce type de système de contrôle des émissions est pratique du point de vue encombrement et assemblage par rapport à un système combinant un LNT et un SCR. Mais je ne connais pas beaucoup de véhicules équipés de ces deux technologies à la fois. Pensez-vous qu’un tel système de post-traitement complexe sera nécessaire pour atteindre Euro 6c? Ou est-il conçu pour anticiper la réglementation Euro 7 ?[/titled_box]

Loved this? Spread the word


About the Author

Romain Nicolas

Related posts

Concept Vision Michelin : Le pneumatique du futur

​Read More

La technologie de désactivation des cylindres moteur d’Eaton

​Read More

Hyundai Motor va adopter le réfrigérant R1234yf dans tous ses modèles

​Read More

Une batterie pour une autonomie de véhicule électrique de 1000 km

​Read More
Leave a Repl​​​​​y

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!