avril 13

La validation des véhicules Chevrolet en conditions extrêmes

La validation des véhicules Chevrolet en conditions extrêmes

Alors que les centres d’essai de General Motors sont répartis à travers le monde, mettre un véhicule d’essai dans des conditions réel est tout aussi important que la simulation de cycles réels sur un circuit.

Lors d’essais pour les effets du froid sur la consommation de carburant de la Cruze Turbo Diesel, l’ingénieur d’intégration moteur Tessa Baughman a réservé une chambre à l’Hôtel de Glace, un hôtel à l’extérieur de la ville de Québec, près d’un centre d’essais GM situé à Kapuskasing. Durant ces tests, elle a connu des conditions de brouillards givrants, de grandes accumulations de neige et de températures très basses typiques d’un mois de janvier Canadien – avant de dormir sur un bloc de glace.[image_frame style= »framed_shadow » align= »center » alt= »Validation des véhicules Chevrolet en conditions extrêmes » title= »Tests par grand froid et sur routes enneigées » height= »450″ width= »600″]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/04/Chevrolet-Extreme-Testing.jpg[/image_frame]

La Chevrolet Cruze diesel a semblé résister à ces conditions, que ce soit le temps froid ou la neige sur les routes. « Le voyage m’a donné la chance de voir ce que c’est que de conduire une Cruze diesel dans les situations de tous les jours par temps froid », a déclaré Baughman. « Il est difficile de reproduire dans un environnement de test contrôlé ce type de situations. »

Puis, il y a l’ingénieur dynamique du véhicule des modèles Tahoe et Suburban, Greg Stamm. Pour s’assurer que les suspensions du SUV puissent gérer les dégradations de différentes routes, Stamm emmena un véhicule Tahoe d’essai 2015 vers McPherson Pass en dehors de Yuma, en Arizona. McPherson est à 27 km de deux pistes hors-route destinées aux véhicules spéciaux et comprend, entre autres, une rampe faite de pierres empilées.

Stamm a suivi une de ces pistes une première fois, puis l’a répété deux fois de plus. La suspension avant indépendante avec deux tubes amortisseurs du Tahoe et l’essieu arrière multi-bras avec ressorts hélicoïdaux a ont résisté à ces tests après vérification effectuée par l’ingénieur. « Bien que nos centres d’essais possèdent des sections tout-terrain, ils ne sont pas aussi représentatifs et exigeants que les vrais sentiers se trouvant dans la nature », a déclaré Stamm. « Faire rouler ces SUV sur un parcours dans des conditions réelles m’a permis de valider que les SUV pouvaient supporter ces conditions extrêmes. »

Source : GM

Loved this? Spread the word


About the Author

Romain Nicolas

Related posts

AVL Team SUITE pour lier les données de simulations et de tests

​Read More

3ème édition du MOOC « Sustainable Mobility » de l’IFP School

​Read More

Utiliser STAR-CCM+ pour comprendre la chimie détaillée dans le processus de combustion

​Read More

CD-adapco accélère le développement de son offre “Moteur à combustion interne”

​Read More
Leave a Repl​​​​​y

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!