novembre 29

Le prototype de BMW Série 3 hybride rechargeable

Le prototype de BMW Série 3 hybride rechargeable

La souplesse de l’hybride rechargeable permet de l’intégrer dans différents concepts automobiles. La démocratisation rapide de cette technologie d’entraînement au sein de la gamme des modèles BMW devient ainsi une option réaliste. Le prototype de la BMW Série 3 hybride rechargeable donne un avant-goût du plaisir de conduire au volant de la berline premium la plus prisée au monde.

Le prototype de la BMW Série 3 hybride rechargeable combine un quatre cylindres essence issu de la famille des nouveaux moteurs Efficient Dynamics à technologie TwinPower Turbo avec un moteur électrique. Il est ainsi capable d’atteindre des performances routières sportives comparables à celles d’une BMW Série 3 animée par un six cylindres conventionnel tout en affichant des consommations plus basses. La puissance cumulée du système hybride rechargeable est d’environ 245 ch. Le couple maximal s’établit à environ 400 Nm. En moyenne, la consommation de carburant et les émissions de CO2 se situeront aux alentours de 2 litres aux 100 kilomètres et de 50 grammes par kilomètre. La conduite en tout électrique est possible à une vitesse maximale de 120 km/h et sur une distance d’environ 35 kilomètres.[image_frame style= »framed_shadow » align= »center » alt= »BMW Série 3 hybride rechargeable » title= »La puissance cumulée du système hybride rechargeable est d’environ 245 ch. Le couple maximal s’établit à environ 400 Nm » height= »400″ width= »600″]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/11/BMW-3-Series-Plug-in-hybrid-prototype.jpg[/image_frame]

Le système hybride rechargeable de la BMW Série 3

La BMW Série 3 offre des conditions idéales pour le développement d’une voiture à hybride rechargeable dynamique et efficiente.

Le moteur à combustion interne équipant le prototype de la BMW Série 3 hybride rechargeable est décliné du quatre cylindres essence à technologie TwinPower Turbo qui a déjà remporté à deux reprises le prix « International Engine of the Year Award ». Le moteur électrique ainsi que l’électronique de puissance sont dérivés directement de la technologie BMW eDrive, déjà de série sur les modèles BMW i3 et BMW i8. Le moteur électrique est alimenté par une batterie lithium-ion. La conception de l’accumulateur haute tension (la batterie Li-ion), spécifique à chaque modèle avec sa gestion et un système de refroidissement direct, s’est également appuyée sur le savoir-faire acquis lors du développement des modèles BMW i. L’accumulateur d’énergie, logé sous le coffre à bagages dans une position particulièrement bien protégée en cas de collision, se recharge sur toute prise de courant domestique.[image_frame style= »framed_shadow » align= »center » alt= »Moteur 4 cylindres essence TwinPower Turbo » title= »Le moteur à combustion interne équipant le prototype de la BMW Série 3 hybride rechargeable est décliné du quatre cylindres essence à technologie TwinPower Turbo qui a déjà remporté à deux reprises le prix « International Engine of the Year Award » » height= »400″ width= »600″]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/11/TwinPower-Turbo-4-cylinder-gasoline-engine.jpg[/image_frame]

L’électronique de puissance constitue un système intégré qui regroupe un onduleur refroidi par liquide assurant l’entraînement de la machine électrique, l’alimentation du réseau de bord en énergie fournie par l’accumulateur haute tension et la commande centrale des fonctions spécifiques à l’hybride. Sur le prototype de la BMW Série 3 hybride rechargeable, le couple des deux moteurs est transmis aux roues arrière via une boîte Steptronic à huit rapports qui, comparablement à celle des modèles BMW à moteur conventionnel, apporte une contribution supplémentaire à l’efficacité de toute la chaîne cinématique.[image_frame style= »framed_shadow » align= »center » alt= »Groupe motopropulseur de la BMW Série 3 hybride rechargeable » title= »Le couple des deux moteurs est transmis aux roues arrière via une boîte Steptronic à huit rapports » height= »400″ width= »600″]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/11/BMW-3-Series-Plug-in-hybrid-prototype-drive-train.jpg[/image_frame]

La possibilité d’intégrer un système hybride rechargeable est systématiquement prise en compte lors du développement des nouveaux modèles des marques BMW et MINI. Cela permet d’assurer, entre autres, que les variantes de modèles futures dotées d’un système hybride se prêtent à un usage au quotidien sans la moindre restriction par rapport aux modèles de base. Pour le prototype de la BMW Série 3 hybride rechargeable cela signifie que le volume du coffre est à peine inférieur à celui d’une BMW Série 3 à moteur conventionnel. La modularité, assurée par exemple par la banquette arrière à dossier rabattable, reste entièrement intacte.

Gestion intelligente des flux d’énergie associée à une gestion moteur adaptée

Comme sur les BMW de série actuelles, sur le prototype de la BMW Série 3 hybride rechargeable, la commande de régulation du comportement dynamique logée sur la console centrale permet d’adapter les réglages de la voiture en fonction des besoins et de la situation du moment. Une  pression sur la touche dédiée permet d’activer les modes CONFORT, SPORT et ECO PRO. Outre les fonctions des liaisons au sol et la caractéristique de commande de la boîte Steptronic à huit rapports, cette activation influe aussi sur la stratégie de fonctionnement du système hybride.

En mode CONFORT, qui vise un équilibre entre confort et efficience d’un côté et dynamisme typique de la marque de l’autre, le moteur électrique est géré de sorte à ce qu’il contribue à une conduite tout aussi décontractée qu’économique. Si besoin est, il s’associe au moteur thermique pour assurer un niveau de puissance suffisant. Le mode SPORT se concentre sur la mise à disposition des performances maximales, en exploitant la puissance totale cumulée produite par les deux moteurs. Dans ce mode, les deux moteurs conjuguent systématiquement leur action. Le système d’entraînement peut ainsi réagir de manière particulièrement spontanée à chaque impulsion imprimée à l’accélérateur. Quant au mode ECO PRO, il exploite tout particulièrement le potentiel d’efficacité résultant de l’électrification. Grâce à une fonctionnalité hybride intelligente, les moteurs électrique et thermique conjuguent leur action pour que le système d’ensemble atteigne son efficacité maximale. La mise en œuvre ciblée de l’énergie prélevée pour faire fonctionner les fonctions de confort électriques, telles que la climatisation, le chauffage des sièges et des rétroviseurs extérieurs, résulte d’une gestion optimisée des flux d’énergie. Il s’agit là d’un autre facteur qui contribue à maximiser l’autonomie.

Spécificité de l’hybride rechargeable, le conducteur peut aussi appuyer sur le bouton pour activer le mode MAX eDrive et passer ainsi au mode de conduite tout électrique exempt d’émission locale. Ou encore sélectionner le mode SAVE Battery. Ce dernier lui permet d’opter délibérément pour le maintien de la réserve d’énergie de la batterie ou bien de l’augmenter dès que le niveau de charge tombe en dessous de 50 pour cent. Le cas échéant, cette énergie peut alors être appelée pour effectuer un tronçon urbain du trajet en mode tout électrique plus tard sur le trajet.

Sur le prototype de la BMW Série 3 hybride rechargeable, le conducteur peut aussi faire appel à un assistant d’anticipation spécifique à l’hybride, qui est intégré dans le système de navigation et qui, pour la gestion moteur, ne tient pas seulement compte de la capacité énergétique disponible dans la batterie haute tension, mais aussi du profil de route, d’éventuelles limitations de vitesse et de la situation du trafic.[image_frame style= »framed_shadow » align= »center » alt= »Moteuur à combustion interne,  machine électrique et tranmission » title= »La BMW Série 3 hybride rechargeable comporte une gestion intelligente des flux d’énergie associée à une gestion moteur adaptée » height= »424″ width= »600″]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/11/Internal-combustion-engine-electric-motor-and-transmission.jpg[/image_frame]

Cette fonction est l’expression la plus rigoureuse et la plus évoluée de l’interaction entre BMW EfficientDynamics et la technologie BMW ConnectedDrive. Lorsque le guidage est activé, le système de navigation agrège les informations sur le tronçon de route en aval et les transmet à la gestion moteur. Pour ce faire, il se sert à la fois des données statiques fournies par la carte interactive, telles que les limitations de la vitesse et autres informations sur le dénivelé, et des informations sur la situation routière actuelle fournies en temps réel (par l’info route en temps réel RTTI). Sur la base de ces informations, la gestion anticipative des flux d’énergie identifie certaines sections définies, telles que les zones à vitesse réduite, les zones de destination ou les descentes, pour calculer une stratégie de conduite électrique spécifique à l’itinéraire emprunté, jusqu’à la destination saisie.

Source : BMW

Loved this? Spread the word


About the Author

Romain Nicolas

Related posts

Concept Vision Michelin : Le pneumatique du futur

​Read More

La technologie de désactivation des cylindres moteur d’Eaton

​Read More

Hyundai Motor va adopter le réfrigérant R1234yf dans tous ses modèles

​Read More

Une batterie pour une autonomie de véhicule électrique de 1000 km

​Read More
Leave a Repl​​​​​y

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!