octobre 13

Les technologies derrière la 4ème génération de Prius

Les technologies derrière la 4ème génération de Prius

Avant son exposition au 44ème Salon de l’Automobile de Tokyo à partir du 28 octobre, Toyota révèle quelques précisions techniques supplémentaires sur cette nouvelle Prius.

Dans sa conception comme dans sa réalisation, la nouvelle Prius se veut plus que jamais en phase avec la société. En outre, l’adoption d’une pléthore de nouveaux équipements rehausse d’un cran la sécurité, l’aide à la conduite et le confort, tout en informant le conducteur à tout instant des principaux paramètres de conduite.[image_frame style=”framed_shadow” align=”center” alt=”Nouvelle Toyota Prius” title=”La nouvelle Prius se veut plus que jamais en phase avec la société”]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2015/10/New-toyota-Prius.jpg[/image_frame]

La Prius IV repose d’abord et avant tout sur la nouvelle architecture globale TNGA (Toyota New Global Architecture), un concept qui permet une baisse de la consommation tout en offrant une plateforme au centre de gravité bas, une qualité de conduite, un confort et un silence supérieurs ainsi que des lignes dynamisées.

Système Full Hybrid de la Prius entièrement remanié

Toyota a apporté d’importantes améliorations à sa motorisation hybride de nouvelle génération, en diminuant les pertes mécaniques ainsi qu’en modifiant, déplaçant et allégeant des composants majeurs. Ainsi, la consommation d’essence diminue grâce à différentes modifications de l’ensemble boîte-pont, du moteur thermique et de l’ensemble du système hybride. Au final, la nouvelle Prius devrait afficher une consommation et des émissions de CO2 en baisse de 18 %, le progrès le plus radical enregistré à ce jour par la Prius, toutes générations confondues. Les chiffres officiels homologués selon le cycle européen seront communiqués ultérieurement.

Moteur à essence : record mondial de rendement thermique

La nouvelle Prius conserve le moteur essence 1,8 litre VVT-i, mais les changements apportés au moteur améliorent le rendement thermique qui passe à 40 %, un record mondial et un chiffre comparable à celui d’un diesel.

Les évolutions concernent principalement le double circuit de refroidissement – une première chez Toyota – qui réduit automatiquement le débit du liquide de refroidissement dans le moteur pour qu’il monte plus vite en température, et l’adoption d’une huile de faible viscosité afin de réduire les frottements entre les pièces mobiles. La consommation d’essence par temps froid diminue également grâce à un nouveau dispositif qui utilise un clapet sélecteur d’eau de refroidissement pour accélérer la montée en température du moteur thermique, tout en préservant le niveau de chauffage de l’habitacle.

Enfin, deux mesures optimisent la combustion : les turbulences renforcées à l’intérieur des cylindres, grâce à la forme nouvelle des pistons et des conduits d’admission d’air, ainsi que le volume plus important des gaz d’échappement en recirculation.

Ensemble boîte-pont et machine électrique

Une conception revue de ces deux modules a permis d’alléger l’ensemble. La machine électrique elle-même gagne en compacité, ce qui lui vaut un meilleur rapport puissance/poids. Elle affiche par ailleurs des pertes mécaniques par frottements environ 20 % plus faibles que celles de la Prius III. La réduction de taille tient à la conception nouvelle du moteur électrique : l’ensemble boîte-pont a pu être raccourci en plaçant le moteur électrique d’entraînement et la machine électrique/génératrice sur des axes différents au lieu d’un seul, comme c’était le cas auparavant. Au niveau du réducteur, le train épicycloïdal a laissé place à des pignons parallèles qui réduisent encore les pertes mécaniques. [image_frame style=”framed_shadow” align=”center” alt=”Intérieur de la nouvelle Toyota Prius” title=”Toyota a apporté d’importantes améliorations à sa motorisation hybride de nouvelle génération”]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2015/10/New-Toyota-Prius-interior.jpg[/image_frame]

Electronique de puissance

L’électronique de puissance fait appel à un dispositif spécifique qui réduit les pertes d’environ 20 %. Et grâce à son moindre encombrement, elle trouve désormais place directement au-dessus de l’ensemble boîte-pont.

Les batteries auxiliaires ont été déplacées du coffre vers le compartiment moteur tandis que la batterie hybride est maintenant logée sous les sièges arrière – deux mesures qui permettent à la capacité du coffre d’atteindre 502 litres.

Batterie Hybride

La Prius IV est équipée d’une batterie hybride nickel-hydrure métallique (NiMH), considérée par Toyota comme idéale pour répondre aux attentes du marché. Son implantation sous les sièges arrière évite d’empiéter sur le volume du coffre.

Caractéristiques techniques de la nouvelle Toyota Prius

[minimal_table]

DIMENSIONS
Longueur
4 540 mm
Largeur
1 760 mm
Hauteur
1 470 mm
Empattement
2 700 mm
Longueur intérieure
2 110 mm
Largeur intérieure
1 490 mm
Hauteur intérieure
1 195 mm
MOTEUR THERMIQUE
Type
4 cylindres en ligne, DOHC
Cylindrée
1 797 cc
Puissance Max.
98 ch./72 kW @ 5 200 tr/min
Puissance Max.
142 Nm @ 3 600 tr/min
MACHINE ELECTRIQUE
Puissance Max.
72 ch./53 kW
Batterie hybride
Nickel-métal hydride

[/minimal_table]

Source : Toyota

Loved this? Spread the word


About the Author

Romain Nicolas

Related posts

Concept Vision Michelin : Le pneumatique du futur

​Read More

La technologie de désactivation des cylindres moteur d’Eaton

​Read More

Hyundai Motor va adopter le réfrigérant R1234yf dans tous ses modèles

​Read More

Une batterie pour une autonomie de véhicule électrique de 1000 km

​Read More
Leave a Repl​​​​​y

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!