août 12

Un nouveau centre de crash-test pour le groupe Chrysler

Un nouveau centre de crash-test pour le groupe Chrysler

Les exigences de sécurité des véhicules définies par les instituts tels que le Programme d’évaluation des véhicules neufs (NCAP pour New Car Assessment Program) et l’Institut d’assurance pour la sécurité routière (IIHS pour Insurance Institute for Highway Safety) sont de plus en plus strictes et les procédures de tests associées de plus en plus complexes. Par conséquent, les constructeurs automobiles tels que Chrysler ont besoin d’installer des moyens d’essais dans leurs propres centres de crash-test, ce qui leur permet de développer des produits qui répondent à toutes les exigences des autorités de contrôle. Pour cette raison, au printemps 2013, le groupe a sollicité l’entreprise Messring Systembau GmbH basée à Munich pour moderniser et améliorer globalement le centre d’essais de Chelsea, Michigan. Ce centre d’essais a une superficie d’environ 3800 hectares et a été fondé en 1954.

Chrysler a commandé le système MicroTrack de Messring, qui comprend un système d’entraînement à moteur électrique, des lampes M=LIGHT LED, un équipement d’essais avec une catapulte spéciale, et deux nouvelles fosses à caméra. Tout d’abord, le système de catapultage existant pour l’accélération des véhicules d’essai a été remplacé par le système MicroTrack. Ce système offre l’avantage suivant : le canal de guidage est beaucoup plus mince que dans les systèmes conventionnels, ce qui permet de capturer beaucoup plus de détails lors des séquences vidéo filmées depuis la fosse à caméra – un des critères principaux d’évaluation du comportement en crash du véhicule. Dans les systèmes de catapultage plus âgés, les canaux de guidage larges obstruent les détails les plus importants. Chrysler peut faire fonctionner le système de catapultage dans les deux sens à l’aide du même canal de guidage : vers le bloc d’impact à l’intérieur de la salle et vers la zone extérieure de l’établissement.

[youtube url=”http://youtu.be/cIVFcq4bNTk” fs=”1″ rel=”0″ showinfo=”0″]

 

Le nouveau système de guidage plus étroit de la catapulte favorise un meilleur contrôle du véhicule d’essai et une plus grande précision en termes de vitesse et de point d’impact. MicroTrack peut être installé avec différentes longueurs, allant de quelques mètres (systèmes à basse vitesse pour les tests RCAR – Research Council for Automobile Repairs – ) à plusieurs centaines de mètres, indépendamment du fait que la piste se trouve en salle ou à l’extérieur. Les performances du système et sa précision sont améliorées grâce au nouveau système d’entraînement. Des véhicules d’un poids total de 4,6 tonnes peuvent maintenant être accélérés à des vitesses allant jusqu’à 120 km/h sur la piste de 220 mètres.[image_frame align=”center” alt=”Système de catapulte de 220 mètres de long au Michigan” title=”Des véhicules d’un poids total de 4,6 tonnes peuvent maintenant être accélérés à des vitesses allant jusqu’à 120 km/h sur la piste de 220 mètres” height=”398″ width=”600″]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/07/220-meter-long-MicroTrack-sled-system-in-Michigan.jpg[/image_frame]

En plus d’une caméra à grande vitesse, l’éclairage de la zone d’impact est nécessaire afin de documenter le moment exact de l’accident. Beaucoup de lumière favorise une grande profondeur de mise au point et un temps d’exposition plus faible et donc plus de détails exploitables lors d’une évaluation ultérieure. Plus important encore, il est plus facile d’observer la déformation de la carrosserie du véhicule, ce qui est important pour les ingénieurs de test. Pour cette raison, Chrysler a opté pour les lampes M=LIGHT LED de Messring. Les 46 lampes LED ont toutes été installées dans les deux fosses à caméra du centre d’essais. La fosse d’impact arrière et la fosse d’impact avant sont toutes les deux situées à l’intérieur de la salle d’essais du centre de crash-test du Michigan, qui mesure 43 x 26 mètres, et sont toutes les deux protégées par un panneau de plexiglas.

[youtube url=”http://youtu.be/ySk2RCOH23E” fs=”1″ rel=”0″ showinfo=”0″]

 

Lorsque les batteries de lampes sont activées, les M=LIGHT LED émettent leur quantité maximale de lumière et une température de couleur d’environ 6500 Kelvin. En les synchronisant avec les caméras à haute vitesse, il est possible de doubler la luminance.

Le test du trottoir tes une spécialité du marché américain, et le spécialiste du crash-test Messring a fourni tout l’équipement d’essai requis pour le constructeur automobile américain. Ce crash-test examine le fonctionnement des systèmes de retenue tels que les coussins gonflables latéraux quand une voiture se renverse après l’impact avec une bordure de trottoir. Le composant le plus important de ce test spécial est le traîneau qui porte le véhicule d’essai. Il est propulsé à l’aide du système MicroTrack et comprend un dispositif de freinage ciblé basé sur des amortisseurs hydrauliques spéciaux. Un système de ceinture empêche la voiture de basculer de sorte que l’effet simulé de la bordure ne détruise pas le véhicule d’essai. Le tout résulte en une conception sur mesure pour Chrysler.

Douglas R. Grimm, Superviseur des opérations d’impact à Chrysler, voit la collaboration comme extrêmement positive : “Même avant que nous ayons attribué le contrat, nous savions que Messring était une société respectée dans le secteur des crash-tests. Le travail d’équipe tout au long du projet a été très professionnel et efficace. Nous sommes plus que satisfaits du nouveau système.”

Tous les travaux de modernisation et de mise à niveau ont été achevés fin 2013 et ont duré huit semaines, permettant à Chrysler de commencer à utiliser de nouveau le centre d’essais le 20 décembre 2013, suite à une inspection finale. Au centre d’essais de Chelsea, Chrysler teste tous les modèles de sa gamme, de la Fiat 500 au pick-up Dodge.[image_frame align=”center” alt=”Bloc d’impact et fosse à caméra de l’installation modernisée” title=”Tous les travaux de modernisation et de mise à niveau ont été achevés fin 2013 et ont duré huit semaines” height=”398″ width=”600″]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/07/Crash-block-and-film-pit-at-the-modernized-facility.jpg[/image_frame]

Le PDG de Messring Systembau GmbH, Dierk Arp, a déclaré : “Aux États-Unis, nous avons déjà conçu, construit ou équipé plusieurs installations de crash-test et nous sentons toujours un sentiment de fierté lorsque nous pouvons travailler pour des entreprises de renom comme Chrysler. Pour le moment, vous pouvez clairement voir qu’il y a un besoin de modernisation des centres de crash-test existant sur ​​le marché américain. Les entreprises n’ont pas investi de temps et d’argent depuis un certain moment maintenant. C’est pourquoi nous proposons une analyse non contraignante des systèmes sur site, afin de pouvoir recommander des améliorations appropriées le cas échéant”.

Source : Messring

[titled_box title=”L’avis de Romain :”]Ce type d’investissement peut être très coûteux pour le groupe Chrysler et je pense que certains équipementiers préfèrent déléguer les activités de crash-test à des organismes spécialisés comme le MIRA ou le TRC. Après combien d’années pensez-vous qu’il y ait un retour sur investissement pour ce type d’installation ?[/titled_box]

Loved this? Spread the word


About the Author

Romain Nicolas

Related posts

Concept Vision Michelin : Le pneumatique du futur

​Read More

La technologie de désactivation des cylindres moteur d’Eaton

​Read More

Hyundai Motor va adopter le réfrigérant R1234yf dans tous ses modèles

​Read More

Une batterie pour une autonomie de véhicule électrique de 1000 km

​Read More
Leave a Repl​​​​​y

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!