juillet 1

Des ressorts de suspension en polymères renforcés de fibres de verre

Des ressorts de suspension en polymères renforcés de fibres de verre

Audi a présenté de nouveaux ressorts de suspension légers en polymères renforcés de fibres de verre (PRF) qui équiperont un véhicule de taille moyenne avant la fin de l’année.Ressorts de suspension en polymères renforcés de fibres de verre

Les ressorts en PRF, qu’Audi a développé en collaboration avec un fournisseur italien, sont visuellement différents d’un ressort en acier classique. Le brin de fibres est plus épais que le brin d’un ressort en acier, est vert clair et le ressort a un diamètre total légèrement plus grand avec un plus faible nombre de spires. Cependant, il est 40 pour cent plus léger. Considérant qu’un ressort en acier pour un véhicule de taille moyenne pèse près de 2,7 kg, un ressort en PRF avec les mêmes propriétés pèse environ 1,6 kg. Ensemble, les quatre ressorts PRF permettent de réduire ainsi la masse de 4,4 kg environ, dont la moitié se rapporte à la masse non suspendue. “Les ressorts PRF permettent de gagner du poids à un endroit crucial dans le système de châssis. Cela rend la dynamique du véhicule plus précise et cela améliore le confort vibratoire”, a déclaré le Dr Ulrich Hackenberg, membre du conseil d’administration pour le développement technique chez AUDI AG.

Le noyau des ressorts est constitué de longues fibres de verre  torsadées ensemble et imprégnées de résine époxy. Une machine enroule des fibres supplémentaires autour de ce noyau – qui mesure quelques millimètres de diamètre – avec un angle de plus ou moins 45 degrés par rapport à l’axe longitudinal. Ces nappes de traction et de compression se soutiennent mutuellement les unes les autres pour absorber au mieux les contraintes agissant sur ​​le composant. Dans la dernière étape de production, l’ensemble est cuit dans un four à des températures supérieures à 100 degrés Celsius.

Les ressorts en FRP peuvent être réglés en fonction des exigences. Ils ne se corrodent pas, même après avoir subi du gravillonnage, et sont imperméables aux produits chimiques tels que les nettoyeurs de jantes. Enfin, leur production nécessite moins d’énergie que pour la production de ressorts en acier.

Source : Audi

L’avis de Romain :

Cette technologie innovante semble avoir de nombreux avantages (sauf peut-être le coût). Pensez-vous que le coût de l’adaptation des outils de fabrication soit assez faible pour que le fournisseur décide de produire ce composant ? Est-ce qu’Audi a payé le fournisseur pour ces investissements potentiellement élevés ?

Loved this? Spread the word


About the Author

Romain Nicolas

Related posts

Concept Vision Michelin : Le pneumatique du futur

​Read More

La technologie de désactivation des cylindres moteur d’Eaton

​Read More

Hyundai Motor va adopter le réfrigérant R1234yf dans tous ses modèles

​Read More

Une batterie pour une autonomie de véhicule électrique de 1000 km

​Read More
Leave a Repl​​​​​y

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!