novembre 7

Technologie et contrôle moteur améliorés pour le nouveau Range Rover

Technologie et contrôle moteur améliorés pour le nouveau Range Rover

Land Rover a annoncé une série de mises à jour pour le Range Rover et le Range Rover Sport, améliorant ces deux SUV hauts de gamme. Ces mises à jour comprennent le système “All-Terrain Progress Control” de Land Rover, une technologie qui améliore les capacités de franchissement du Range Rover. Des gains importants en termes de performances et d’efficacité sont atteints grâce à l’amélioration des moteurs six cylindres essence et diesel.

“Les Range Rover et Range Rover Sport offrent une combinaison inégalée de performances, d’efficacité, de conception et de capacités tout terrain”, explique Phil Popham, Directeur Marketing Groupe, Jaguar Land Rover.

“Nos dernières mises à jour se concentrent sur ces atouts, avec notamment notre système “All-Terrain Progress Control”, ainsi que des moteurs six cylindres ultra-efficaces, qui soulignent l’engagement de Land Rover dans le développement durable.”

Le “All-Terrain Progress Control” pour de meilleures capacités de franchissement

Les capacités de franchissement se situent au cœur de tous les Land Rover. Pour cela, le système “All-Terrain Progress Control” (ATPC) a été développé et implémenté pour accompagner le  châssis à quatre roues motrices des modèles Range Rover.

L’ATPC permet au conducteur d’entrer une vitesse désirée, soit depuis une situation arrêtée ou en roulant, sans avoir à appuyer sur la pédale d’accélérateur une fois que le frein est relâché. Le système surveille en permanence et ajuste les réglages du véhicule pour optimiser la traction et maintenir la vitesse consigne dans toutes les conditions.[image_frame style=”framed_shadow” align=”center” alt=”Système ATPC Land Rover” title=”L’ATPC permet au conducteur d’entrer une vitesse désirée, soit depuis une situation arrêtée ou en roulant” height=”252″ width=”600″]https://www.car-engineer.com/wp-content/uploads/2014/11/atpc.jpg[/image_frame]

L’ATPC réduit la charge de travail du conducteur et améliore les capacités de franchissement du Range Rover, en maintenant le véhicule à un rythme constant sur les fortes pentes, les terrains accidentés et les surfaces à faible adhérence. Il est particulièrement bénéfique lors du franchissement de passages difficiles où une très faible vitesse constante est souhaitable. Le système ATPC fonctionne aussi bien en marche avant et qu’en marche arrière et est opérationnel de 1,8 km/h à 30 km/h.

Disponible sur les moteurs TDV6, SCV6 et V8 compresseur, Les Range Rover et Range Rover Sport sont les premiers modèles à présenter cette nouvelle technologie.

Des moteurs optimisés et plus propres

Les moteurs 6 cylindres 3,0 litres de Land Rover ont été retravaillés. Auparavant équipé d’une technologie de suralimentation à double-turbocompresseur, les dérivés du TDV6 adoptent maintenant un seul turbocompresseur à roulement à billes. En combinant un EGR basse pression, une pompe à huile à deux étages qui réduit les pertes parasites du moteur et une conception révisée des buses d’injecteurs, le TDV6 continue à produire 254 ch. et 600 Nm. L’efficacité énergétique, toutefois, augmente de manière significative : le Range Rover TDV6 voit sa consommation de carburant chuter de 8,5%, tandis que celle du Range Rover Sport TDV6 chute de 5,7%.

Le moteur SDV6 du Range Rover Sport conserve deux turbocompresseurs en parallèle, mais des changements de calibration permettent d’améliorer les performances à 304 ch. et 700 Nm, une augmentation de 12 ch. et de 100 Nm respectivement. Un EGR basse pression, une pompe à huile à deux étages et des buses d’injecteurs modifiés augmentent l’efficacité du moteur. Le résultat est une amélioration de 7,0% à 7,0 litres aux 100 km et 185 g/km sur cycle NEDC.

Équipés d’un moteur V6 essence suralimenté de 3,0 litres, les Range Rover et Range Rover Sport SCV6 continuent d’offrir 335 ch. et 450 Nm, tandis que la consommation de carburant baisse de 1,9%. Un nouveau thermostat permet au moteur tout en alliage d’aluminium d’atteindre sa température de fonctionnement idéale plus rapidement, tandis que les trous d’injecteurs percés au laser assurent qu’une pulvérisation finement optimisée du carburant entre directement dans les chambres de combustion; par ailleurs, les guides de la chaîne d’arbre à cames ont été retravaillés, une pompe à huile à deux étages a été installée, un nouveau revêtement de type diamant a été utilisé pour l’axe de piston et le piston, et une huile à viscosité plus faible est choisie pour réduire les frottements et améliorer l’efficacité.

Source : Land Rover

Loved this? Spread the word


About the Author

Romain Nicolas

Related posts

Concept Vision Michelin : Le pneumatique du futur

​Read More

La technologie de désactivation des cylindres moteur d’Eaton

​Read More

Hyundai Motor va adopter le réfrigérant R1234yf dans tous ses modèles

​Read More

Une batterie pour une autonomie de véhicule électrique de 1000 km

​Read More
Leave a Repl​​​​​y

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!